Le niveau de sécurité nucléaire d’Arménie a augmenté

Actualité
01.08.2019

Récemment, sur l'invitation du gouvernement arménien et du Comité de réglementation de la sécurité nucléaire de la République d'Arménie, les représentants de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) se sont rendus en Arménie. Selon l’évaluation du groupe d’experts de l’AIEA, le niveau de sécurité nucléaire en Arménie a augmenté.

Selon les résultats des études réalisées en juin dernier à la Centrale nucléaire de Metsamor, l'Arménie a considérablement progressé dans le renforcement de son infrastructure régulatrice de la sécurité nucléaire et radiologique.

D’après le groupe d’experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique, depuis 2015, l'Arménie a réalisé un certain nombre de démarches importantes, en élaborant une stratégie de gestion du combustible usé et des déchets radioactifs et en menant des inspections plus intensives dans le domaine de la gestion des situations d'urgence.

Comme le souligne le président du Comité de réglementation de la sécurité nucléaire de la République d'Arménie, Ashot Martirosyan, les conseils et les propositions des experts aident le Comité à améliorer l'infrastructure de réglementation de la sécurité.

Le rapport final sera présenté au gouvernement arménien dans un délai de trois mois. Mais selon l’évaluation préliminaire générale, le niveau de sûreté nucléaire en Arménie est de 3,82 sur 4 : un indice très élevé et un niveau de sécurité proche de l'idéal.

Pour info: la Centrale nucléaire d’Arménie, unique dans la région du Caucase du Sud, est située près de la ville de Metsamor, à environ 30 km à l'ouest d'Erevan. Elle est équipée de deux réacteurs nucléaires de type VVER-440. Actuellement, c’est seulement le deuxième réacteur qui est en fonctionnement, fournissant environ 30 à 35% de la production annuelle d'électricité du pays. En mars 2014, le gouvernement arménien a décidé de prolonger la durée de l’exploitation de la Centrale nucléaire arménienne jusqu'en 2026. Le financement de la modernisation et de la prolongation de la durée de l’exploitation de la Centrale nucléaire d’Arménie est réalisé grâce au crédit à l'exportation, accordé par l'État russe, d'un montant de 270 millions de dollars, ainsi que d'un don de 30 millions de dollars. La modernisation en cours améliorera considérament le niveau de sûreté de la station. 

Région

Cette monographie de Tigrane Yégavian est riche et instructive, et intervient à point nommé pour...
Deux mois après que le Premier ministre arménien ait déclaré de manière controversée que « Le...
A l’occasion des élections législatives israéliennes anticipées d’avril 2019, l’historien du Proche...