Erevan devient la capitale de la société civile francophone pour deux jours

En route vers le Sommet

Du 12 au 14 septembre à Erevan, en présence du Premier ministre de la République d’Arménie, Son Excellence Monsieur Nikol Pashinyan et de la Secrétaire générale de la Francophonie, Son Excellence Madame Michaëlle Jean, s’est tenue la XIème Conférence des OING et ONG.

Tous les deux ans, quelques semaines avant le Sommet de la Francophonie, l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) s’adresse à la société civile dans le but d’avoir une gouvernance renouvelée et plus de représentativité.  Cette année, près de 200  représentants de la société civile de différents continents se sont réunis autour de la thématique du XVIIème sommet de la Francophonie : « Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité : source de paix et de prospérité pour l’espace francophone ». Comme le souligne toujours l’OIF, la société civile est une force de propositions,  un levier d’actions et un relais avec les populations, pour une Francophonie des solutions.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre Nikol Pashinyan a salué cordialement Madame Michaëlle Jean, en soulignant que sa présence à Erevan était à la fois symbolique et importante, parce que c’est l’Arménie qui accueillera le prochain Sommet de la Francophonie. Le Premier ministre arménien a évoqué  les derniers événements en Arménie pour rappeler encore une fois la force et l’importance de la société civile. « Elle a illustré d’une manière évidente l’ancrage des valeurs de paix, de démocratie et de tolérance dans notre pays; valeurs que nous avons en partage avec les autres membres de la grande famille francophone »,- a déclaré le Premier ministre.

Pashinyan a également exprimé son désir de voir le Sommet contribuer au développement de la Francophonie dans le monde entier, souhaitant que l’Arménie devienne l’un des centres de l’activité diplomatique internationale et que le Sommet à Erevan soit un moment inoubliable pour tous.

De son côté, Madame la Secrétaire a insisté sur le plaisir que ressent l’OIF d’organiser le Sommet dans un pays qui a connu une révolution pacifique. Michaëlle Jean a également parlé de sa rencontre avec la jeunesse arménienne, aux lourdes responsabilités pour mener à bien les acquis de la Révolution de velours.   

Le soir du même jour, Madame la Secrétaire partage ses impressions sur sa page Twitter, en publiant quelques photos et en remerciant le Premier ministre arménien pour ces paroles inspirantes en français.

Région

Cette monographie de Tigrane Yégavian est riche et instructive, et intervient à point nommé pour...
Deux mois après que le Premier ministre arménien ait déclaré de manière controversée que « Le...
A l’occasion des élections législatives israéliennes anticipées d’avril 2019, l’historien du Proche...

Partenaires

Médias partenaires