Découvrir autrement Gumri et en famille : la nouvelle initiative unique de KASA

EDITO DU MOIS
16.07.2021

En septembre dernier, la fondation humanitaire suisse KASA, dans le cadre de ses activités touristiques et en lien avec l’agence de relations publiques “WELL”, démarrait un projet de promotion du tourisme intérieur familial dans la région de Chirak et son chef-lieu Gumri, avec le soutien de l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ)*. Arrêtés à cause de l’éclatement de la guerre en Artsakh, les travaux de sa mise en place ont repris en janvier 2021 et s’achèvent maintenant.  

Ainsi, depuis fin juin, 5 offres touristiques minutieusement élaborées sont proposées, avec un accent particulier mis sur des programmes d’animation pour enfants (ainsi que des activités communes parents-enfants), en parallèle à la formation de guides locaux, afin de leur fournir les compétences et méthodes requises pour assurer un séjour de découverte de haute qualité à des familles venant des quatre coins du pays. Ce concept, encore unique en Arménie, qui réunit plusieurs points forts de KASA - présence et engagement auprès de la population de Chirak, expérience de travail socio-éducatif avec enfants et adolescents, projet de formation de guides touristiques - est présenté sous un bel emballage grâce à l’investissement de “WELL”.

“Le tourisme intérieur s’est beaucoup développé en Arménie ces dernières années, et la fermeture des frontières internationales à la suite de la pandémie du Covid-19 n’y était évidemment pas pour rien. Simultanément, Gumri est devenue une destination populaire au sein de la population locale, notamment après la Révolution de velours, pour des raisons compréhensibles (rappelons que c’est de Gumri que Nikol Pachinian avait débuté sa marche de protestation qui allait aboutir plus tard à la “révolution), fait remarquer Azniv Aslikyan, responsable des projets de développement du tourisme à KASA. Cela dit, les sondages effectués par la Fondation avaient démontré que souvent, les voyages à Gumri se limitent à de simples balades sans but dans les rues de la ville et à des visites plutôt spontanées dans des lieux culturels. “Nous avons donc voulu mettre sur pied des circuits qui permettront de découvrir vraiment et d’aimer cette ville et sa région, en développant de surcroît un tourisme à l’intention des familles, spécialisation presque inexistante en Arménie”, conclut-elle.

De fait, KASA accueille des familles depuis plus de 10 ans. Le réaménagement de sa maison d'hôtes à Gumri il y a 2 ans, ainsi que la présence de pédagogues et animateurs pour enfants et adolescents au centre KASA-Gumri ont permis d’y acquérir encore plus d’expérience. “Le soutien de GIZ nous a offert la possibilité de rendre cette expérience plus professionnelle en travaillant à la création de tout un concept innovant et en développant nos offres”, souligne Astghik Nikolyan, coordinatrice du nouveau projet.

“Le plus difficile au départ, c’était de mettre en valeur une caractéristique originale propre à toute la région et à la fois pas ressassée qui allait servir de base pour le concept des offres et leur branding. Après de multiples échanges, nous avons décidé de développer l’idée de hauteur: l’altitude de la région et de la ville de Gumri (plus de 1500m par rapport au niveau de la mer, ndlr), les hauts plafonds des maisons typiques de Gumri, le blason d’Alexandrapol (ancien nom de Gumri) représentant un escalier, le “chapkha” (type de haut chapeau masculin porté traditionnellement à Alexandrapol), la cascade de Trchkan - la plus haute d’Arménie -, ou encore les hautes valeurs familiales tellement prisées dans la région. Un fil rouge que nous avons adopté en termes aussi bien de contenu que de forme”, note Astghik.

Gumri culturelle, circuit photos, randonnée botanique (période de mai à septembre surtout), aventures hivernales, etc: la région est intéressante à toutes les saisons et pour tous les goûts. “Chaque visite, chaque activité, voire chaque arrêt sont minutieusement pensés - et testés ! -, puisque nous avons affaire à des enfants qui perdent très vite l'intérêt. D’où des propositions intrigantes, surprenantes, engageantes, tout en restant éducatives grâce à un riche matériel didactique - cartes culturelles, cahiers de notes pour les différentes visites, etc -, qui permettent de vivre et d’emmagasiner des expériences qui concernent les cinq sens”, remarque-t-elle.

Lusine Saghatelyan, responsable de la formation des guides touristiques à KASA et membre de l’équipe du projet avec GIZ, relève quant à elle l’importance d’impliquer parents ET enfants : “Ce qui nous manque en Arménie, ce ne sont pas seulement des programmes destinés aux enfants, mais aussi ceux qui conçoivent la famille comme une unité, et promeuvent le temps passé ensemble. Nous nous sommes donc efforcés d’élaborer des activités qui permettent de cultiver le lien entre parents et enfants, comme le jeu de piste (“quest”) au musée Dzitoghtsyan, conçu de manière à ce que les adultes aient absolument besoin de la participation et de l’esprit subtil des enfants pour percer des secrets et ouvrir des portes au fur et à mesure”, partage-t-elle.

La formation des guides dans le cadre du projet aussi est terminée. Ils sont 15, originaires de Gumri et des communautés rurales de Chirak, à s'être formés aux particularités des offres, ainsi qu’à la psychologie des enfants en fonction d’âge, afin de prendre le relais pour assurer leur part - la plus importante, selon l’équipe du projet - de la réussite de l’initiative. Et l’intérêt économique de celle-ci n’est pas à sous-estimer dans cette région d’Arménie particulièrement frappée par la pauvreté déjà avant le Covid-19. Un intérêt par ailleurs pluridimensionnel, compte tenu du nombre et de la diversité d’acteurs engagés directement ou indirectement dans le développement du tourisme dans la région.

* Le projet a bénéficié de l’une des 30 subventions du “Concours de subventions à l’action touristique innovante en temps de Covid-19” dans le cadre de l'initiative “L'UE en faveur des affaires”.

Pour en savoir plus sur les offres mentionnées, suivez les pages Facebook et Instagram du centre KASA-Gumri.